Sam Dougados


samdougados beachart

Les œuvres de l’artiste

Pays : France
Ville : Arcangues
Né en : 1976
Supports et techniques : Beach art, photographie

L’expression artistique et la création sont une évidence depuis mon adolescence. Fortement attaché à la nature dans laquelle je pratique régulièrement mes passions comme le surf, le snowboard, la plongée ou la pêche, celle-ci devient le théâtre de mon travail, l’écrin, le support de mes œuvres dans lesquelles elle joue un rôle majeur. J’essaye, par mon intervention dans celle-ci, de magnifier la poésie de l’instant présent et de placer le spectateur en contemplateur conscient.

PARCOURS & EXPOSITIONS

  • 2019 : exposition solo, Institut culturel Bernard Magrez, Bordeaux
  • 2018 : 10 ans de beach art à travers le monde, 11 pays à ce jours
  • 2016 : invitation de l’institut culturel français d’Essaouira au festival Les Océanes, performance avec un calligraphe tifinagh, exposition solo au Palazzo Vanvitelliano à San Severino, Italie, participation à Paris Artistes #3
  • 2015 : acquisition d’une dizaine de photos et d’une vidéo par l’institut culturel Bernard Magrez, Bordeaux
  • 2012 : festival de la photo de mer, Vannes
  • 2011 : installation de l’œuvre monumentale I NEED sur l’étang du château d’Arsac
  • 2010 : foire de la photographie contemporaine, Révélation 4, à Paris, 1ères installations environnementales
  • 2008 : 1ere œuvre de beach art sur la plage de la côte des Basques, Biarritz
  • 2007 : changement de vie, choix de développer ma pratique artistique à plein temps, essais matériaux, techniques et 1ère expositions dans la galerie Spacejunk, Bayonne

Rencontre avec Sam Dougados

Comment êtes-vous devenu artiste ?
J’ai commencé à écrire des poèmes à l’adolescence (dont certains on été édités dans un recueil collectif), puis m’essayer à la peinture, la sculpture, me laissant guider par mes émotions. En 2007, suite à un licenciement professionnel et amoureux, je décide de me consacrer pleinement à l’art.

Comment définiriez-vous votre univers ?
Poétique.

Quel artiste (mort ou vivant) aimeriez-vous rencontrer ?
Andy Goldsworthy… ou Banksy !

Pouvez-vous partager avec nous une anecdote artistique ?
A la recherche d’un nouvel endroit pour y dessiner une œuvre, j’ai trouvé un petit espace au pied d’une falaise sur la commune de Bidart. L’espace disponible, assez petit était un peu triangulaire, ce qui m’a inspiré une petite spirale en triangle comme je travaille souvent en m’inspirant du lieu. J’apprenais ensuite par un promeneur que la faille sur la falaise devant mon dessin représente la séparation entre l’aire tertiaire et l’aire secondaire, soit la fin des dinosaures. Je savais que l’endroit est un haut lieu géologique dans le monde mais pas dans les détails. En repartant, je croise un panneau d’information expliquant les caractéristiques géologiques du lieu ainsi que l’histoire de la fin des dinosaures qui serait due à la chute d’un météore dans le Yucatán au Mexique. La similitude avec les 2 lieux est qu’on y trouve des cristaux de magnétite nickélifère (qui se forment lors de la pénétration dans l’atmosphère)… et sans le savoir, je venais de dessiner, à peu de chose près, un de ces cristaux, juste devant une faille géologique importante ! Un bel exemple pour moi de synchronicité avec l’environnement !