Elise Oudin Gilles


elise oudin gilles

Pays : France
Ville : Marseille
Née en : 1972
Supports et techniques : Huile et acrylique sur toile, photo tirage mat et peinture sur papier

Elise Oudin Gilles peint des tableaux mobiles. Avec pinceaux ou caméra.
Horizons urbains, nature vue d'un train, rêveries graphiques, réalités contemporaines enserrées dans un cadre noir. L'image n'est pas fixe. Les couches se superposent, les écritures secrètes se cachent dans les gestes amples. Un voile parcourt la toile, brouillard cotonneux sur la vie qui passe.
Comme de la buée sur un carreau tagué. Comme une fenêtre ouverte sur le flow du monde. Comme son visage dans un rétro. Le temps s'écoule, imperturbable, impassible. Vertige et nostalgie nous envahissent.
Alors les lignes se brisent, les couleurs jaillissent, l'image se cabre et déborde du cadre. Le tableau se renverse, devient miroir, nous interroge. Le peintre laisse défiler le temps pour mieux le surprendre. Saisir l'instant. Partager une question. Avec grâce et intensité, laisser une trace.

PARCOURS & EXPOSITIONS

  • 2015 : conception et la réalisation de vitraux pour l'église Saint Maclou de Conflans Saint Honorine, une des ses plus grandes fiertés !
  • 2014 : tournée Alliance Française, partenariats entreprise (hôtel parisien, BBLM&Associés, siège de la Poste, Toit et Joie à Paris). Elle réalise aussi la charte graphique de la fondation L'or Bleu.
  • 2011-2012 : conception et réalisation de vitraux pour la chapelle d'Argentine.
  • Années 2000 : salons à New-York, Londres, Hambourg, Singapour. Exposée par les galeries Envie d'Art et de Francony à Paris, Londres, New-York.
  • 1997-2000 : parenthèse américaine. Plusieurs expositions à San Francisco.
  • 1996 : Ecole supérieure des arts appliqués Duperré.
  • 1992 : formation à l'atelier préparatoire Hourdé, diplômée de design textile.

Rencontre avec Elise Oudin Gilles

Comment êtes-vous devenue artiste ?
J'ai commencé par peindre des robes pour Olivier Lapidus Haute Couture, ensuite rebrodées par la Maison Lesage à Paris. La Maison Lapidus a voulu que je conçoive et réalise le décor du podium de la collection Printemps/Eté, autour du thème “Collages” [96-99]. J'ai été assistante de création chez Lesage Paris Maison de broderie, en recherche et développement de nouveaux produits. La Maison Haviland me confie aussi le développement d'une gamme de porcelaine. C'est ma période haute couture… Puis la toile m'appelle. Collages, feutres, huile, acrylique : les formes, les matières, les propos s'amplifient peu à peu. Photo et vidéo s'immiscent. Ma peinture commence à prendre forme à partir de ce moment-là…

Comment définiriez-vous votre univers ?
Matières, transparences, la couleur, la calligraphie. le design textile, la peinture contemporaine.

Quel artiste (mort ou vivant) aimeriez-vous rencontrer ?
Cy Twombly.

Pouvez-vous partager avec nous une anecdote artistique ?
Lors de la conception et réalisation du décor d'un défilé Haute Couture de 46 m2 peint sur le thème de la collection, j'ai dû livrer la toile peinte à pied en passant par l'entrée des artistes dans le tunnel de l'opéra à Paris !