Amandine Maria


amandinemaria artiste

Pays : France
Ville : Vitrolles
Née en : 1980
Supports et techniques : Encre de chine et aquarelle sur papier

C’est à pied que l’on comprend le mieux le paysage.
C’est dans le rythme de la marche qu’il se dévoile en mouvement.
Le paysage n’est jamais fixe, c’est une danse qui se produit devant nos yeux à chaque fois que l’on bouge.

PARCOURS & EXPOSITIONS

  • 2019 : « Grande Exposition de Noël », Galerie1809, Marseille
  • 2019 : « Odyssées », exposition performative dans le cadre de  » Des marches, démarches « , Centre d’art Fernand Léger, Port de Bouc
  • 2018 : résidence d’artiste à la Fondation Camargo, Cassis
  • 2018 : Hybrid’art, centre d’art Fernand Léger, Port de Bouc
  • 2018 : « Les îles au crayon, expérience dans les îles du Frioul », Vieille Charité, Marseille
  • 2014 : exposition « Toit et moi » MAC ARTEUM, Châteauneuf-le-Rouge
  • 2011 : diplôme de Paysage DPLG à l’Ecole Nationale Supérieure du Paysage, Versailles
  • 2005 : Master II en sciences de l’Art, Aix-en-Provence

Rencontre avec Amandine Maria

Comment êtes-vous devenue artiste ?
J’ai commencé à présenter mon travail artistique alors que je faisais des études universitaires d’Arts plastiques à Aix-en-Provence. Mon travail s’est ensuite orienté vers le paysage et sa représentation. C’est après avoir été diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles, que j’ai commencé réellement à développer mon approche de la cartographie dessinée.

Comment définiriez-vous votre univers ?
Mon univers est une promenade dans l’infiniment petit. C’est la proposition d’un voyage à pied dans des endroits qui nous sont familiers et que l’on prend le temps de regarder plus en profondeur. C’est également un univers où tout est aérien, fin et léger. C’est aussi un mélange entre le dessin et l’écriture.

Quel artiste (mort ou vivant) aimeriez-vous rencontrer ?
J’aurais aimé rencontrer Francis Ponge. Sa poésie reste pour moi l’une des plus inspirantes.